Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Benoit Raphaël

La décision de Google d'ouvrir la possibilité aux annonceurs d'acheter les mots clefs des marques concurrentes attire une nouvelle fois le mécontentement des médias. Presse quotidienne nationale en ligne : "Le SPQN (Syndicat de la presse quotidienne nationale) a publié un communiqué, tandis que Pascale Marie, directrice du SPM (Syndicat de la presse magazine), faisait part aux « Echos » de son inquiétude. « Les marques de presse sont particulièrement exposées, car ce sont des marques fortes. En outre, elles constituent le principal actif des éditeurs », souligne-t-elle. Nicolas Bordas, le président de l'AACC (Association des agences-conseils en communication), n'hésitait pas, lui, à parler d'un risque de « prise en otage des marques » dans « Le Figaro ». « Cette politique n'est souhaitable ni pour l'économie ni pour les consommateurs, qui risquent d'être trompés par manque de transparence », souligne-t-il aux « Echos ». Les médias dépensent beaucoup d'argent chaque mois en mots-clefs sur Google pour maintenir leur audience. Difficile de savoir cependant si les utilisateurs qui auront tapé "Le Monde" dans Google pour visiter le site du Monde cliqueront sur le lien sponsorisé du Figaro. A lire sur Les Echos : Vente de mots-clefs : la grogne monte contre Google - INTERNET GOOGLE.