Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

RMC : info, facebook, sport

Cela faisait longtemps que je souhaitais évoquer ici le travail formidable que fait RMC sur les réseaux sociaux.  Je profite de la préparation d'un cours à destination de mes étudiants de l'IPJ Paris pour le faire. Je devais parler du journalisme à l'heure de Facebook, et je n'ai pas trouvé, en France, meilleur cas d'école que celui de RMC. Le site de RMC n'a pas la puissance de celui d'Europe 1, son principal concurrent, ni la même taille de rédaction (4 fois moins nombreuse), mais Geoffrey La Rocca, 24 ans, à la tête du digital depuis plus d'un an, a compris une chose : Facebook, c'est là que ça se passe!. 18 millions de Français y ont leur compte (1/4 de la population), partagent des photos, des liens sur l'info et jouent à des jeux. En moyenne, ils y passent 4h30 par mois et reviennent quotidiennement sur le site (22 fois par mois). C'est donc sur Facebook qu'il a décidé de concentrer ses efforts. Et avec succès ! Sur RMC, Facebook c'est désormais 5% du trafic. C'est soixante fois plus qu'au début de l'année 2010. Un record français (la moyenne est de 1,8%). Le seul média de ma connaissance (tous ne publient pas leurs chiffres) à afficher des chiffres plus importants est canadien. Le site de "LaPresse", le grand quotidien francophone tire 7% de son trafic sur Facebook. Mais le Canada est l'un des pays les plus "facebookisé" du monde (48% de la population!). Comment expliquer un tel écart ? Sur le site de RMC, Facebook est partout : des boutons "like" et "partager" sous les articles. Mais aussi un bouton que Geoffrey a baptisé "check-in" sur le player de la radio, qui permet d'afficher sur sa page : "J'écoute RMC en direct". Et sur Android, "cela va même chercher le nom de l'émission et le thème", précise Geoffrey. RMC sur Facebook, c'est d'abord plusieurs pages Facebook : une page RMC, et une page par émission. Si la page mère rassemble plus de 54000 fans, l'ensemble des pages RMC en totalisent 100.000. Chaque page est administrée par les producteurs de l'émission concernée. "Il n'y a pas de community manager (animateur de communauté): tout le monde est community manager. Au moins chaque émission reste maitre de son contenu, et a un accès direct à sa page. Un community manager dédié ne pourrait jamais etre aussi proche de l'émission". Quand au mois de juin 2010 Jean-Jacques Bourdin décide de lancer une pétition pour demander aux Bleus de reverser leur prime de la coupe du monde de foot, le site de RMC explose. "20% du trafic est venu des réseaux sociaux : 15% de Facebook, 5% de Twitter". Il n'en fallait pas plus pour convaincre Bourdin, qui a depuis arrêté son blog pour se concentrer sur sa page. Le 10 décembre, Bourdin&co ouvre son studio à Ségolène Royal. L'émission peut être écoutée simultanément sur une page spéciale utilisant l'application "live" de Facebook. "On l'a développé en une demi-journée". Pendant l'émission, les auditeurs connectés sur Facebook peuvent réagir en direct sur la page. Leurs commentaires sont automatiquement publiés sur leur "wall" personnel, attirant des milliers d'amis sur la page RMC. "De 8h30 à 10h30, nous avons enregistrés 1900 commentaires sur la page". Nouveau record. La modération ? Aucune. "Les auditeurs interviennent avec leur nom et leur prénom, leurs réactions sont vues par leurs amis, ils n'ont pas intérêt à déraper." Une option à vérifier lundi prochain avec Marine Le Pen. C'est le même dispositif qui avait été utilisé par CNN pour la cérémonie d'inauguration d'Obama et les obsèques de Michael Jackson. Résultat : jusqu'à 6000 commentaires Facebook par minute, 500.000 au total pour 759000 visiteurs. "Nous aller frapper plus fort la semaine prochaine, avec un Facebook Live quotidien sur le foot. Nous recevrons un président de ligue 1 chaque soir." "Facebook, c'est le pendant de ce qu'on veut faire à l'antenne : donner la parole aux auditeurs. Et on a pas besoin de créer une communauté parce qu'elle est déjà sur Facebook.  Cela nous permet d'avoir des retours très rapidement. Pendant le live avec Ségolène Royal, une personne était chargée de sélectionner les commentaires Facebook pour les amener à Jean-Jacques Bourdin. Quand on a lancé l'application android, on a reçu dans la foulée 150 réactions positives. Même chose quand on a ajouté une émission sur la grille de programmes qui empiétait sur une autre, les fans se sont plaints sur Facebook." Enfin, "pour optimiser le réseau de diffusion RMC, on a sollicité Facebook pour savoir si les gens avaient des problèmes de réception sur la route, et où. Les auditeurs se sont mobilisés et ont répondu via leur téléphone mobile sur la page Facebook de RMC". Une opération similaire avait été tentée par France Bleu Île de France en décembre lors des chutes de neige. La radio avait lancé une émission spéciale, les auditeurs coincés sur la route témoignaient depuis leur mobile. Compte-rendu sur le blog de l'ami Nicolas Guillaume. Geoffrey  : "Facebook, c'est notre Béta. On n'arrête pas de faire des trucs nouveaux dessus.  En ce moment, je travaille beaucoup le visuel par exemple : parfois au lieu de mettre un texte, je met une photo avec le texte inclus dans l'image. Sur Facebook, les photos fonctionnent  beaucoup mieux." Un editing adapté à chaque plateforme.
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article