Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NewsStand : la presse doit-elle sortir de l'AppStore ?

Migrer le traditionnel kiosque à journaux vers un kiosque virtuel, c'est l'ambition d'Apple dont la prochaine version de son système d'exploitation mobile proposera "NewsStand", le premier kiosque numérique sur iPad. Au premier regard, NewsStand est une bonne bonne nouvelle pour la presse : il rassemble toute l'offre de magazines et de quotidien en un seul endroit et vous permet d'acheter à l'unité ou de vous y abonner. Si vous ne trouvez pas votre journal au coin de la rue (parce que le kiosque a fermé ou parce qu'il n'est pas sur votre chemin), vous pourrez désormais le trouver au coin de l'iPad. Problème : Apple s'est mis à dos une bonne partie de la presse. En France comme à l'étranger. Pourquoi ? Parce qu'en obligeant les éditeurs de presse de passer par iTunes, il prélève un droit de péage de 30% à l'étranger, 39% en France, sur chaque achat, mais aussi sur chaque abonnement. Pire : il interdit désormais aux éditeurs de proposer un abonnement depuis leurs applications iPad si ce dernier ne passe pas par son système de paiement intégré, donc s'ils ne paient pas la dîme de 39%. Résultat : quand un magazine vend un magazine sur iPad (quelques milliers par mois seulement), il doit retirer 39% pour Apple et 19,6% de TVA... Surtout : il perd le contrôle de ses abonnés, qui passent par iTunes. Apple proposera aux abonnés s'ils veulent partager leurs données avec l'éditeur, mais c'est une option. Selon une étude de Fortune, 50% accepteraient d'envoyer leurs données aux éditeurs. Le jeu est dangereux. Et la presse prépare sa riposte. Le Financial Times vient de lancer la première application hors-AppStore de la presse écrite. Plus d'obligation de passer par l'AppStore, il suffit de vous rendre à l'adresse suivante sur votre navigateur Safari sur iPad  ou iPhone (ou n'importe quel mobile) : http://app.ft.com. On est sur le web et pourtant, on retrouve les mêmes fonctionnalités qu'une application : navigation en "sliding" (glissé) ou "flip" (tourner des pages)... Comment est-ce possible ? Le Financial Times a utilisé le langage HTML5, un langage web qui permet de recréer les fonctionnalités d'une application sur un navigateur Internet. Tous les navigateurs ne lisent pas le HTML5 (Internet Explorer par exemple), mais il fonctionne parfaitement sur les tablettes et les smartphones Apple ou Android. HTML5 permet même de stocker des données sur votre tablette pour consulter la "web-app"" (comme application web) lorsque vous êtes hors-ligne. [youtube]http://www.youtube.com/watch?v=jhbljqKisig[/youtube] Inconvénient : le média ne bénéficie plus de la mise en avant sur l'AppStore. Avantage : il suffit de cliquer sur un bouton de votre navigateur pour créer une icône sur le bureau de votre tablette, comme pour une application, et quand vous souscrivez à un abonnement, Apple ne peut rien prélever. Autre atout : si les chiffres de vente de contenus et d'acquisition de lecteurs ne sont pas nuls sur tablette via les applications (au Figaro, on annonce de "bons résultats" pour l'application iMad lancée en mai dernier), les possesseurs de tablettes privilégient la consommation d'informations via le navigateur, beaucoup plus confortable que sur les mobiles. Il y a donc un coup à jouer. D'autant plus que l'utilisation d'une web-app HTML5 permet de proposer une seule application pour tous les systèmes d'exploitation : iOS ou Android. Beaucoup moins cher donc... En France, le GIE e-presse Premium qui rassemble les principaux éditeurs français, prépare un kiosque numérique et a l'intention d'entamer un bras de fer avec Apple pour récupérer le contrôle de ses abonnements. Avec une arme de choc entre ses mains : le HTML5. Affaire à suivre... Mise à jour 10/06/2011 : Apple est revenu sur ses conditions. Désormais, une application iPad ou iPhone pourra lire des contenus obtenus grâce à un abonnement souscrit en dehors de l'application. Par contre, il ne pourra pas y avoir de bouton ou de lien permettant de s'abonner à l'extérieur de l'application. C'est un vrai recul de la part d'Apple, mais qui conserve des limitations : pour s'abonner, les utilisateurs de l'application devront quitter l'application, aller sur le navigateur et chercher d'eux mêmes la page proposant l'abonnement... Il faudra être motivé ! A lire également sur la Social Newsroom : - Apple va-t-il sauver ou dévorer la presse (ou ni l'un ni l'autre) ? - Avec "NewsStand, Apple veut draguer la presse
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article