Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Guardian compte sur le numérique pour sauver sa peau

En perdition au niveau économique (le groupe média britannique a indiqué jeudi avoir perdu 33 millions de livres - 37 millions d'euros - l'an dernier, et pourrait être en faillite d'ici trois à cinq ans), The Guardian a annoncé qu'il se tournait vers le numérique pour se refaire une santé. Au passage, il a décidé d'un plan d'économie de 25 millions de livres sterling (28,5 millions d'euros) sur cinq ans. [caption id="" align="alignnone" width="319" caption="Logo du journal The Guardian"][/caption] Le plan : devenir un média avant tout numérique, donner la priorité au Web ("digital first"), et doubler ses revenus numériques en 2016 pour atteindre - c'est l'objectif - 100 millions de livres de revenus (113 millions d'euros). The Guardian, The Guardian.co.uk et The Observer, membres du groupes, emploient 1500 personnes dont 630 journalistes, et aucune suppression d'emplois ne seraient envisagé, à en croire le journal. Le titre britannique veut tourner la page (c'est le cas de le dire) du papier : sans l'abandonner (mais 80% de l'attention du groupe devrait se porter sur le Web), il veut notamment ouvrir les colonnes de son site au-delà de ses propres journalistes ("à la" Huffington Post ?), et moins se focaliser sur les breaking news. (Veille réalisée par Marc Botte pour La Social Newsroom)
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article