Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

GOOGLE PANDA. Les gagnants et les perdants en France

L'arrivée cet été en France du nouvel algorithme de Google, "Panda", censé favoriser les sites de qualité, était très attendue. Avec angoisse pour certains. Tout le monde se demandant qui en serait ou pas. "Qui en serait" signifiant : qui ferait partie des morts, des grands blessés, ou des dommages collatéraux. Les termes sont à peine exagérés, certaines dégradations pouvant aller jusqu'à -90% de visibilité sur le moteur de recherche ! Selon une étude publiée par Searchmetrics, en France, c'est Wikio.fr, qui fait partie des principales victimes des nouvelles règles imposées par Google. Le site d'agrégation de d'infos fondé par Pierre Chappaz perd 74% de visibilité sur Google. Ce sont les agrégateurs qui sont le plus touchés, ce qui n'est pas surprenant compte tenu de ce que l'on nous avait annoncé, même si on se dit que, dans ce cas, Google aurait aussi pu inclure son propre agrégateur d'infos, Google News, dans la machine à broyer... Parmi les perdants, une chute intéressante, pour ce qu'elle révèle de la façon dont Google traite désormais les sites qui dont du "duplicate content" (reprise intégrale de contenus produits ailleurs) : Paperblog perd 61% de visibilité. Montée par un jeune entrepreneur, la plateforme avait pour modèle la reprise des posts de blogs qui avaient adhéré à sa charte. La sentence est sans appel. Même punition pour la "ferme à contenus" Suite101, qui chute de 71%. Lire également mon article sur Google et les "content farms" (fermes à contenus). A noter la chute sévère de chauffeurdebuzz qui perd 41% de visibilité. Bizarrement, le site Fluctuat.net, qui propose des contenus de qualité sur la culture, passe difficilement l'examen avec -37%. Du côté des sites d'infos, comme on pouvait s'y attendre, l'arrivée de Panda fait plutôt du bien. Sauf pour l'Express.fr qui perdrait 17% de visibilité selon Searchmetrics. Mais une autre étude, française celle-ci, annonce plutôt une hausse de 10%. Résonéo a interrogé le responsable SEO de l'Express qui déclare n'avoir subi "aucune baisse que ce soit en termes de positions ou de trafic sur la période auditée". Parmi les grands gagnants de l'étude "searchmetrics": LePost.fr, dont le modèle repose en grande partie sur la "curation" (c'est à dire la sélection et la synthèse de contenus produits ailleurs) gagne 28% de visibilité (disclosure : j'ai été le co-fondateur du Post.fr). Résonéo, de son côté, n'a noté aucun changement. Résonéo, de son côté accorde également +13% au nouvelobs.com, +6% au Monde.fr, +5% au Figaro.fr  et -19% à Liberation.fr. Là encore, on note une contradiction entre les deux études. Tandis que Searchmetrics note favorablement les sites de partage de vidéo comme Dailymotion et Youtube (+43 et +52), ce qui semble assez logique, Résonéo les donne perdants (-13 et -2).
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article