Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

OURAGAN IRENE. Comment The New-York Times a décidé de se servir de Twitter

Comment faire pour contenter un maximum de followers quand un média a plus de 3 millions d'abonnés Twitter, avec des intérêts divers ? Comment faire pour couvrir largement un événement majeur (Irene, le début du feuilleton Strauss-Kahn, la chute de Moubarak par exemple) sans polluer la timeline des followers non intéressés par cet événement qui "écrase" tout le reste de l'actualité ? Le New-York Times s'est posé la question, et a décidé vendredi de créer un compte Twitter de plus, baptisé @NYTLive. Le but de ce compte : être la source privilégiée, celle qui suit les grands développements et donne des détails sur le feuilleton principal de l'actualité. "In-depth Twitter curation of major news stories by New York Times editors. This feed is not active every day. Follow it as a supplement to @nytimes." indique la présentation du compte Twitter. Premier feuilleton couvert par @NYTLive, l'ouragan Irene, bien entendu. Les followers savaient à quoi s'attendre en s'abonnant à son fil d'information : toutes les infos à ne pas manquer si l'on s'intéresse à l'ouragan. Parmi les informations diffusées par ce compte :
  • Les derniers développements en détails. Le compte @nytimes traitait bien entendu le sujet, mais @NYTimes permettait de proposer plus d'angles, plus de détails.
  • Le best-of des autres médias. Qu'il s'agisse des autres comptes du NY Times ou de ceux de ses concurents, @NYTLive a beaucoup retweeté.
L'ouragan Irene ayant pris fin, et les "breaking news" à son sujet également, NYTLive a cessé de tweeter... jusqu'au prochain important feuilleton. Source : Poynter (Veille réalisée par Marc Botte pour La Social Newsroom)
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël accompagne les médias et les marques dans leurs projets d'innovation digitale. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également fondateur de Trendsboard, spécialisée dans le big data.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article