Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

IPAD. Pourquoi l'Ipad 3 s'appelle "nouvel iPad" et pourquoi il n'y aura pas d'iPhone 5

Seule surprise de la keynote d'Apple, mercredi, et l'un des sujets les plus débattus sur Twitter par la technosphère américaine : le nouvel iPad ne s'appelera pas iPad 3, comme tout le monde l'attendait, ni même iPad HD, ou encore 2S (en référence au dernier iPhone qui n'était qu'une amélioration du précédent). Mais simplement "the new iPad" (le nouvel iPad). Comprenez : l'iPad ne portera plus jamais de numéro, ni même de suffixe. L'année prochaine, il y aura un nouveau "nouvel iPad", et les années suivantes également. Peut-être aurons-nous un jour un iPad nano ou une version 7 pouces, mais plus d'iPad 3, 4 ou 5. Pourquoi ? Ce n'est visiblement pas seulement parce ce nouvel iPad n'est pas une révolution par rapport au précédent : le design est le même, seuls les performances ont été (grandement) améliorées : meilleur écran, meilleur processeur, meilleure mémoire et photo HD. Finalement, la plus grande révolution c'est celle de la version iPad d'iPhoto, qui permettra notamment aux photographes de faire des retouches avec leurs doigts à l'aide de la nouvelle fonctionnalité "brushes". Ce n'est pas non plus, comme l'a glissé ironiquement le vice-président d'Apple au Wall Street Journal : "Parce que nous ne voulons pas être prévisibles". C'est sans doute une inflexion plus profonde dans la stratégie d'Apple. Certes, les autres produits de la ligne "personal computer" ou "iPode" ne s'appellent pas non plus MacBook 5 ou iPod 14. Et il faut y voir la volonté d'installer l'iPad comme un nouveau standard. Ce qu'il est . Ce que Tim Cook voit comme le symbole de l'ère "post PC". Mais l'iPhone porte toujours un suffixe. Cela signifie-t-il que le prochain iPhone s'appelera lui aussi : nouvel iPhone ? Il y a fort à le parier.
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article