Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un créateur de start-up aide un SDF en lui apprenant à coder

C'est une belle histoire qui a valu à son principal protagoniste quelques quolibets au début de l'opération. Et qui aujourd'hui devrait nous inspirer.

Patrick Mc Conlogue est un jeune développeur new-yorkais de 23 ans, fondateur de la start-up "Echo Republic" (une plateforme musicale aujourd'hui disparue). Il y a quelques mois, au cours de l'été 2013, ému, il s'est arrêté devant un sans-abri qu'il croisait tous les matins en allant travailler. Il lui a proposé le deal suivant :

- Soit il lui donnait 100$ tout de suite

- Soit il lui apprenait à coder.

L'homme a choisi d'apprendre à coder. Patrick Mc Colongue raconte l'histoire sur sa page Medium.

Evidemment, tout le monde s'est moqué de lui. Le traitant, en gros, de naïf bourgeois enfermé dans sa bulle croyant encore aux contes de fées.

Et le conte de fées s'est réalisé.

Chaque matin, une heure avant d'aller travailler, Patrick Mc Colongue a pris un moment pour apprendre le code à Léo Grand, 28 ans. Le deal comprenait le prêt d'un chromebook pour que son nouvel élève puisse se mettre au travail. Pas simple, Léo devait s'arrêter toutes les six heures et faire six patés de maison pour recharger la batterie de son ordinateur. Mais il s'est accroché. Soutenu par une belle communauté sur Facebook.

Un créateur de start-up aide un SDF en lui apprenant à coder

4 semaines plus tard, Business Insider publiait ce reportage vidéo montrant les deux hommes au travail.

Aujourd'hui, Léo annonce le développement de sa première application mobile. Et pas n'importe quelle application. Léo veut aider le monde à aller mieux. Alors il a inventé "Tree for cars", une application qui compte combien de CO2 vous économisez.

Cette belle histoire n'a pas été belle tous les jours, Léo s'est fait arrêter par la police et son ordinateur a été confisqué. Mais il a continué. Et la communauté derrière lui.

Ces histoires là sont rares et il n'est pas sûr que tout le monde aurait réagi comme Léo. Mais il y a sans doute d'autres Léo dans le monde, attendant cette main tendue. Et c'est déjà suffisant pour s'interroger.

Apprendre à coder, c'est donner à des tas de gens, partout dans le monde, la possibilité de monter leur business, et de sortir de leur milieu, pour un très faible investissement. Il y a là un enjeu magnifique d'éducation. D'humain à humain. Mais aussi en ligne. J'ai toujours pensé que cela pouvait être l'enjeu d'écoles de commerce ou de techno de dispenser des courts de business en ligne pour les jeunes de banlieue ou des pays en voie de développement. Qui ne manquent pas d'idées, juste d'un coup de pouce.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles on peut vouloir devenir start-uper. L'une d'elles est de tracer un sillon nouveau dans un monde que la génération digitale trouve trouve trop figé.

L'une d'elles est de changer un peu le monde, en faisant fleurir des idées nouvelles et disruptives.

C'est aussi pour gagner de l'argent, bien sûr. C'est un rêve, et gagner de l'argent en fait partie. Mais c'est surtout pour gagner sa liberté. Avant d'aider les autres à gagner la leur également.

Je connais quelques entrepreneurs comme ça. Je découvre aujourd'hui Patrick Mc Colongue. Et ça me donne une furieuse envie de continuer :)

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article