Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette application vous en dira beaucoup sur l'avenir de la télévision

Il y avait longtemps que je n'avais pas vu quelque chose d'intéressant sortir des laboratoires des chaînes de télévision. J'ai pris bonne note de nombreuses stratégies cohérentes (ou pas) autour de la catch-up TV et de la distribution des contenus vidéos sur Internet, mais rien de vraiment disruptif. Rien, surtout, qui s'attaque vraiment au fond du problème : la chaîne de production vidéo et son indexation. Rien qui tire pleinement partie de la richesse des contenus des chaînes de télé et de leur potentiel pour agrandir un marché de plus en plus complexe.

Ça, c'était jusqu'à la semaine dernière. Alors que le mandat de l'équipe dirigeante de France Télévisions prend fin, Bruno Patino a livré un joli Ovni qui nous en dit beaucoup sur le futur de la télé et de ses usages.

L'Ovni s'appelle FranceTV Zoom. Une application mobile qui propose une expérience inédite autour des vidéos des chaînes de France Télévisions. Bon, le nom de l'appli ne veut absolument rien dire, et Bruno Patino précise qu'il s'agit d'un prototype plus que d'un produit, mais ce qu'elle propose est un petit condensé de bonnes pistes et pratiques à suivre pour l'avenir.

Que fait l'application ? C'est un média personnel personnalisé, qui redistribue les vidéos des différentes chaînes en fonction de vos centres d'intérêt, mais aussi d'expériences différentes comme : le temps dont vous disposez ou de vos centres d'intérêt. Les vidéos sont relinéarisées en mini-chaînes sous la forme de playlists éditorialisées : "Se coucher moins bête" (des petites perles de connaissance), "Bien dans mon corps" (des chroniques santé issues de Télématin, Les Maternelles ou encore "La quotienne", "Rolland Garros" (qui parle de... Rolland Garros donc) etc.

Après chaque contenu, vous pouvez zapper vers une autre vidéo, partager, voir plus tard ou envoyer sur votre téléviseur.

Cette application vous en dira beaucoup sur l'avenir de la télévisionCette application vous en dira beaucoup sur l'avenir de la télévision
Cette application vous en dira beaucoup sur l'avenir de la télévisionCette application vous en dira beaucoup sur l'avenir de la télévision

Une playlist personnalisée apprend de votre consommation (via un bouton j'aime/j'aime pas) pour vous recommander des contenus toujours plus pertinents, un peu à la façon de Netflix.

Et un petit plus, inspiré de la BBC : on vous propose différentes fonctionnalités qui n'existent pas encore, et pour lesquelles vous pouvez voter pour qu'elles soient développées.

Bref, un objet en work in progress, qui apprend de ses utilisateurs mais qui surtout tente de s'adapter, grâce à cet apprentissage délinéarisé, aux nouveaux modes de consommation des utilisateurs : mobile, réseaux sociaux, personnalisation, contexte (chez moi, dehors, devant ma télé, peu ou beaucoup de temps devant moi)

Un prototype qui en dit également beaucoup sur la façon dont les chaînes de télé doivent appréhender leurs contenus et gérer leur workflow (qui, comme chacun sait, ne veut pas dire : "flux de travail", mais gross modo : "gestion de la chaîne de production"). Avant d'inventer de nouveaux contenus, il y a déjà beaucoup à faire avec la production actuelle. Jouer la carte de la délinéarisation c'est déjà commencer par faire la "curation" (traduction : sélection et édition des contenus, mais aussi du meilleur des contenus dans les contenus) pour les re-éditorialiser selon la méthode Spotify ou Tidal des playlists. En s'appuyant sur les datas et la créativité.

Ce n'est pas simple à faire, ni à organiser en terme de ressources humaines, de workflow, d'outils de production mais aussi de droits. Mais c'est un minimum vital sur lequel doivent s'appuyer dès aujourd'hui les chaînes de télévision, qu'elles aient envie de faire des applications comme Zoom (qui n'est qu'un exemple) ou explorer d'autres territoires de monétisation.

Ça ne nous dit pas forcément ce que sera la télé demain, mais ça nous donne une idée de comment elle pourra conquérir de nouveaux marchés. Car l'enjeu est bien là, face ) la massification de nouveaux services délinéarisés comme Netflix et YouTube.

Et ça nous donne aussi une idée du rôle que doivent tenir les chaînes du service public : expérimenter toujours pour défricher de nouveaux territoires d'usage, dans un environnement de plus en plus éclaté. 2 millions des + de 15 ans regardent la télévision sur un autre écran en live ou en replay. L'audience non linéaire reste encore confidentielle, 3% selon Bruno Patino, qui prévoit que cet usage sera massif d'ici 2020 (50% de la consommation).

A lire également, le billet de Bruno Patino sur la télé de demain et sur l'expérience FranceTV Zoom :

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article