Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ils n'ont pas de contact avec d'autres civilisations depuis 60.000 ans. Et ils n'ont vraiment pas envie de nous connaître.

C'est une histoire fascinante, comme il en émerge parfois dans l'océan d'Internet. Tellement fascinante que certains ont cru à une campagne de buzz pour un film.

L'histoire se propage sur le Net depuis quelques mois sur les sites de buzz. Pas vraiment scientifique, tout ça. Elle est pourtant authentique.

Il y a une petite île dans le monde où personne ne peut aller, dont personne ne peut sortir. Ses habitants vivent de pêche et de cueillette depuis 60.000 ans, n'ont jamais rencontré d'autres civilisations, et n'ont pas du tout, mais alors pas du tout envie de nous connaître.

Cette forteresse déconnectée, c'est l'île de North Sentinel. Elle est située dans la baie du Bengale au large des côtes de l'Inde. Elle fait d'ailleurs partie du territoire indien. Même si les militaires évitent de s'en approcher. Quand ils le font, ils sont accueillis par des jets de flèches et de lances en métal. Le gouvernement indien a d'ailleurs interdit à quiconque de s'en approcher, afin de préserver ce petit peuple de tout contact avec la civilisation, qui pourrait désormais lui être fatal.

Ils n'ont pas de contact avec d'autres civilisations depuis 60.000 ans. Et ils n'ont vraiment pas envie de nous connaître.
Ils n'ont pas de contact avec d'autres civilisations depuis 60.000 ans. Et ils n'ont vraiment pas envie de nous connaître.
Ils n'ont pas de contact avec d'autres civilisations depuis 60.000 ans. Et ils n'ont vraiment pas envie de nous connaître.

Pensant à un fake, je suis donc allé chercher sur le Net quelques infos sur cette île. Il n'y en a pas beaucoup. Mais il y a des sources fiables. On trouve quelques images, toujours les mêmes, une page wikipédia, cet article du Daily Mail. En 2014, on a même pensé que le vol MH370 de la Malaysian Airlines aurait en fait disparu sur cette île mystérieuse.

Entre les années 70 et 90, des anthropologistes ont tenté d'approcher North Sentinel, mais ils ont toujours été accueillis de la même façon. La vidéo qui suit a été tournée en 1974 par une équipe de scientifiques alors qu'ils tentaient d'entrer en contact avec les indigènes. Elle livre de rares images de ces mystérieux "Sentineleses". Les scientifiques ont laissé un cochon sur la plage, en guise de "cadeau". Mais l'animal a été aussitôt tué et enterré dans le sable.

L'histoire de l'expédition est racontée dans ce documentaire :

Il y a cette autre vidéo qui semble provenir de l'expédition du navire Primrose en 1981. Après avoir débarqué sur l'île, les navigateurs ont dû rapidement rebrousser chemin.

Une fois sur leur bateau, ils se sont cru en sécurité jusqu'à ce qu'ils réalisent que les Sentineleses n'étaient pas juste en train de crier leur colère en sautant partout avec leurs armes. Pendant que les uns les invectivaient, d'autres fabriquaient à toute vitesse des embarcations en bois pour les rejoindre et les attaquer. Simple intimidation ? Non, non. En 2006, deux pêcheurs ont été tués parce qu'ils s'étaient trop approchés de l'île.

Finalement, un hélicoptère est venu au secours du Primrose. Il a lui aussi reçu quelques flèches.

Ils n'ont pas de contact avec d'autres civilisations depuis 60.000 ans. Et ils n'ont vraiment pas envie de nous connaître.

On pense que les Sentineleses sont les descendants des premiers humains venus d'Afrique et qu'ils sont resté au stade pre-néolithique. On ne sait pas comment ils vivent, ni quelles sont leurs traditions. Ils ne laissent entrer personne. Même quand, en 2004, l'armée indienne a voulu leur venir en aide après le Tsunami, l'hélicoptère de la Navy a été accueilli par des tirs de flèches. Quand ils voient des étrangers, ils leur arrive aussi de leur tourner le dos et de mimer une défécation. Un vrai bras d'honneur.

Le seul "contact" à peu près amical avec eux a été filmé en 1991. C'est la seule fois où les Sentineleses se sont montrés "sympas". Mais après avoir laissé quelques noix de coco dans l'eau en guise de cadeau, les navigateurs n'ont pas osé s'aventurer plus loin...

Ça ressemble un peu au village d'Astérix, et on lit cette histoire avec fascination. On a du mal à se dire qui a raison, eux de refuser d'échanger et d'évoluer, ou nous de continuer à explorer nos capacités, de conquérir le monde et l'espace, quitte à le détruire. Mais, quelque part, on est un peu rassuré de savoir qu'il y a, dans le monde, cette zone aveugle. Où Internet n'existe pas. Où il n'y a pas Wall Street, pas de drones, pas de cours de yoga et pas d'Apple Store. Où la civilisation s'arrête. Une brèche dans l'espace temps, qui témoigne de ce que nous étions et nous renvoie un miroir de nous même, nous renvoie à ce que nous sommes, à où nous voulons aller vraiment.

Une sorte de vide quantique civilisationnel qui nargue les nations modernes et s'en protège avec toute la rage des derniers survivants de l'ancien monde. L'âge de pierre est-il préférable à l'âge nucléaire ? Pas simple. Mais à méditer.

On est surpris qu'ils n'aient pas encore été colonisés, tant l'homme est vorace, mais le gouvernement indien semble en avoir décidé autrement. Toute approche de l'île à moins de 3 miles est désormais interdite.

North Sentinel n'est sans doute pas suffisamment stratégique pour risquer le génocide.

En cherchant un peu, j'ai fini par comprendre pourquoi ils étaient aussi hostiles. En 1880 un premier contact a été établi avec des navigateurs anglais. Ces derniers sont repartis en laissant derrière eux des maladies. Elles ont décimé cette petite population, que l'on estime aujourd'hui entre 40 et 500 âmes. Jusqu'à quand ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article