Benoît Raphaël

Si elle est plus efficace, l'intelligence artificielle est-elle préférable à un recruteur humain ?

Si elle est plus efficace, l'intelligence artificielle est-elle préférable à un recruteur humain ?

Il y a trois semaines, le futur DRH de L'Oréal donnait une interview à Linkedin, dans laquelle il explique assez nonchalamment comment le groupe de cosmétiques va développer l'utilisation de l'intelligence artificielle dans son recrutement. Jean-Claude Legrand raconte que l'hashtagIA permet à L'Oréal de détecter des talents qu'un responsable RH humain et formaté n'aurait peut-être jamais pris en considération.  Ce qui est absolument fascinant dans cette histoire c'est que le futur DRH de L'Oréal n'a pas réalisé à ce moment là qu'il mettait les pieds sur un terrain super glissant. Je vous invite à lire le fil des commentaires, il  concentre tous les défis auxquels nous allons devoir faire face avec l'apparition de l'hashtagIA dans nos modèles d'organisation : https://lnkd.in/gr3WZwu

Si elle est plus efficace, l'hashtagIA est-elle préférable à un recruteur humain ? On pourrait objecter que l'IA n'est jamais objective et peut être influencée par les mêmes biais sexistes ou élitistes, selon la façon dont elle a été entrainée.  C'est un débat incroyablement complexe. Il révèle notre rapport un peu irrationnel à l'altérité (le robot) mais souligne aussi notre besoin de conserver le contrôle, face à une technologie dont le potentiel d'émancipation se heurte encore à une lisibilité très défaillante.

(A lire sur LinkedIn)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :