Benoît Raphaël

Feu sur les GAFA ?

Feu sur les GAFA ?

Je suis loin d’être  favorable à l’hégémonie des GAFA et aux biais qu’ils induisent dans nos sociétés. Et je fais partie de ceux qui regrettent la fragilisation de la presse. Le Bras de fer est légitime. Mais ce n’est pas une raison pour dire n’importe quoi. 


Le vote par le Parlement européen hier en faveur de la création d’un « droit voisin » aux droits d’auteurs va permettre aux médias de demander une rémunération à ceux qui publient des liens hypertextes vers leurs articles. 

Que l’on demande aux GAFA de partager, sous forme de taxe, leurs revenus publicitaires, pour financer un fond d’aides à la presse, le temps que celle-ci se retourne, je peux comprendre. Même si la presse française est déjà financée à 10% par l’Etat. Mais vouloir rendre payant le lien hypertexte (même si on ne sait pas encore précisément sous quelle forme) en faisant croire que c’est à cause de Google que la presse s’effondre, c’est hypocrite sur le fond, tout le monde le sait, et ça envoie le mauvais message à la profession.

Ce ne sont pas les GAFA qui sont responsables des difficultés de la presse. Ils les ont certes accélérées mais les journaux étaient déjà déconnectés de leur audience. Les droits voisins vont permettre à la presse de récupérer de l’argent, mais pas son public.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :