Benoît Raphaël

Poulpe 1 - Robot 0

Quand l'intelligence artificielle tente de prédire les résultats de la coupe du monde, elle fait moins bien que Paul le poulpe.
Quand l'intelligence artificielle tente de prédire les résultats de la coupe du monde, elle fait moins bien que Paul le poulpe.

Quand l'intelligence artificielle tente de prédire les résultats de la coupe du monde, elle fait moins bien que Paul le poulpe.

A l'occasion du U-Camp d' ENGIE ce matin, j'ai parlé un peu de football et de Paul le poulpe. Connaissez-vous les points communs entre Paul le poulpe et l'intelligence artificielle ? Ils sont tous les deux très bons pour prédire des trucs, ils ne comprennent rien à ce qu'ils font, et personne ne peut savoir pourquoi ils ont pris telle ou telle décision. 


L'avantage de l'IA c'est qu'elle est capable de traiter des données très complexes et destructurées pour prédire des conséquences. Ce qu'un être humain n'est pas capable de faire. Et encore mois un poulpe. Mais prédiction ne veut pas dire solution. L'IA doit etre un outil au service d'une vision, et pas l'inverse. Si on se contente de leur obéir, on les renforce dans leurs biais et on ferme la porte aux idées nouvelles. Pour innover nous devons interagir avec elles, pour casser nos schémas pré-conçus et pour automatiser des tâches encombrantes afin de se concentrer sur les solutions. 


Conclusion : ne laissez pas les robots tout seuls. En plus, ils se trompent encore souvent ! Il suffit de regarder ce tableau de prédiction de la coupe du monde proposé par une IA très élaborée ! Laissons à Paul le robot ses prédictions, regardons ce qu'elles peuvent nous apprendre, et commençons surtout à jouer au foot ! Allez les bleus !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :