Benoît Raphaël

Une charte éthique en entreprise

Une charte éthique en entreprise

À l’heure où l’intelligence artificielle s’installe dans les entreprises, tout collaborateur doit pouvoir s’interroger sur l’utilisation qui est faite de ses données. L’enjeu est majeur, le sujet potentiellement explosif. C’est l’objectif de la charte  éthique et numérique RH qui a été présentée hier soir par le Le Lab RH et la CFE-CGC avec la participation de la CNIL. Soirée à laquelle je participais en compagnie notamment de Cedric Villani  et Alain Giffard . Cette charte fait notamment intervenir la notion de cycle des données, le fait également par exemple que la récolte des données sur les outils de l’entreprise devraient être désactivées en dehors des horaires du travail. 


C’était l’occasion de rappeler que les algorithmes ne sont jamais objectifs, qu’ils dépendent de la qualité de leur entraînement, qu’ils ont parfois des biais qui peuvent conduire à renforcer les stéréotypes. L’hashtag#IA sait très bien prédire mais si on se contente d’obeir on ne laisse plus la place aux idées nouvelles. C’est pour cela qu’il faut travailler avec elle et qu’il faut de la transparence. 


Merci à Raphaelle Bertholon, co-organisatrice du projet, qui a aussi élevé un robot chez Flint sur le sujet.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :