Benoît Raphaël

L'intelligence artificielle qui savait écrire des fausses informations

L'intelligence artificielle qui savait écrire des fausses informations

Une hashtagintelligence artificielle générant automatiquement de faux articles ? C'est possible. Les chercheurs d'Open AI (structure financée par Elon Musk pour une IA "bienveillante") ont refusé de publier l'intégralité de leurs travaux de peur qu'ils ne soient exploités pour générer automatiquement des fake news à l'infini.

L'IA s'appelle GPT-2. Elle a été entrainée sur Internet et parvient, de façon assez bluffante, à inventer la suite d'un texte dans le style du journaliste, y ajoutant de fausses citations de personnes connues ou de faux faits. En fait , on pourrait plus parler d'un générateur de science-fiction.

Un article du site bigdata.fr dit de cette IA qu'elle est "maléfique", mais c'est oublier que les algorithmes de prédiction ne font jamais rien d'autre que d'essayer de faire "tout comme les humains" mais en plus simple. Au début des années 2000, le "contenu généré par l'utilisateur" préfigurait une période de grande richesse mais aussi de grand chaos et allait donner beaucoup de fil à retordre aux médias.

Demain, le "contenu généré par l'ordinateur" pourrait bien multiplier à l'infini les informations disponibles sur Internet dans un relativisme absolu. Et là, il nous faudra peut-être faire appel à des robots journalistes pour trier le vrai du faux. Vertige.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :