Benoît Raphaël

L'IA peut-elle être une artiste ?

Vous avez sans doute entendu parler de l'hashtagintelligenceartificielle à l'origine de cette oeuvre d'art vendue 432.500$ chez Christie's en 2018. Une première. Mais vous ne connaissez peut-être pas les humains derrière l'oeuvre. Ils sont français, artistes et techniciens, réunis au sein du collectif OBVIOUS.

Après cette vente: un torrent de débats sur le thème "l'IA peut-elle être une artiste ?". La question n'est pas nouvelle, et au moins aussi vieille que celle-ci : "mais au fait qu'est-ce que l'art ?", depuis l'urinoir de Duchamp en 1917. Le robot ne fait "que" produire des images à partir d'images déjà existantes. Mais selon une technique algorithmique qui la rend unique. Quand on se penche un peu plus sur la technologie utilisée, le GAN, on comprend qu'entrainer ces deux IA (le GAN est composé d'un "générateur" qui doit tenter de tromper un "discriminateur") est extrêmement difficile.

Sans démarche artistique, sans univers, sans volonté d'interroger, il n'y aurait qu'un robinet à images. Pour les 3 fondateurs d'Obvious, l'IA est à l'art ce que l'appareil photo a été pour la peinture. Juste un outil. D’autres artistes nouvelle génération, Ahmed Elgammal ou Mario Klingemann, leur donnent raison. Avec les dollars qui vont désormais avec.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :