Benoît Raphaël

Ce que Flint m'a appris

Une lettre envoyée au 16.000 abonnés de Flint. Elle raconte notre histoire, elle dit nos valeurs.

Ce que Flint m'a appris

Cher abonné(e),

 

Je t’envoie cette lettre parce que tu fais partie de cette communauté de privilégiés qui bénéficie de la veille d’information de Flint. Et j'aimerais te raconter un bout de notre histoire depuis deux ans. Te montrer ce que nous avons réalisé et les convictions qui nous donné la force de continuer !

Je dis « privilégiés » parce que depuis le lancement de Flint, il y a deux ans, nous avons choisi de ne faire aucune publicité. Les 16000 abonnés de Flint l’ont connu par le bouche-à-oreille, ou en lisant un article qui en parlait.

Cette stratégie nous a placé dans une logique de croissance lente. Malgré ses grandes ambitions, Flint est resté un projet confidentiel, à dessein, le temps de sa gestation. Quand nous avons lancé l’offre payante il y a exactement un an, qui permet de spécialiser sa veille sur les sujets de son choix, nous avons choisi la même stratégie : pas de publicité, pas d'agressivité commerciale. Juste un message envoyé aux abonnés de Flint. Depuis, des centaines d'experts et d’entreprises nous ont rejoint. Ils ont bénéficié d’un outil de veille hors du commun, tout en participant à l’amélioration de l’intelligence artificielle de Flint et à son financement.

Pourquoi adopter une telle stratégie de lenteur, alors que le marché nous poussait à accélérer ? Pourquoi ne pas lever des fonds quand le buzz autour de l’intelligence artificielle affolait les investisseurs et nous en servir pour afficher la réussite de notre projet ? 

Justement pour ça : la recherche de la qualité. Et puis nos valeurs. 

Nous avons créé Flint parce que j’ai fait le constat que nous nous informions mal. Que les algorithmes ne nous aidaient plus à profiter de la diversité formidable qu’offre le web en matière d’information. Pire : ils apportaient le chaos, et la terrible menace des fausses informations. J'ai constaté qu’il y avait même une forme de lassitude, mais aussi un manque de temps. Je faisais aussi le constat que filtrer l'info avec des mots clés ne suffisait plus, encore moins avec des catégories ou des sources pré-définies. Parce que ton concurrent peut venir de n'importe que marché, pas forcément le tien. Et qu'il faut savoir sortir son esprit de sa bulle de mots-clés pour préparer le futur.

Je pense que bien s’informer c'est essentiel dans une époque qui va parfois trop vite et qui semble nous échapper. Mais je pense aussi que s'informer demande un peu d’implication, un petit effort au début. On m’a dit : "Mais c’est contre toutes les règles commerciales! Tu ne peux pas demander aux gens de prendre du temps !" Je répondais "oui oui je sais..."  mais je ne voyais pas comment faire autrement. A part tenir bon. Et expliquer pourquoi c'était important de prendre parfois le temps pour maîtriser un monde qui va de plus en plus vite.

Au final, mes robots m’ont pris un peu de temps pour les entrainer, c’est vrai, entre 10mn et une heure. Mais de moins en moins au final. Surtout, ils m’en ont fait gagner énormément ensuite. Ils m’ont aussi ouvert l’esprit. Ils m’ont permis de rester à jour sur des tas de sujets auxquels je n’avais jamais le temps de m’intéresser. Je ne peux pas lire tout ce qu’ils m’envoient, mais parfois juste survoler les titres me suffit, me rassure, m'intrigue, m’aide à rester à la page. Et puis quand je le veux, je peux approfondir et je sais que mes robots ne m’auront sélectionné que le meilleur de ce qui a été publié sur le sujet. Je n’ai plus peur de rater quelque chose. J’ai plus d’idées qu’avant parce que je lis plus. Je découvre ce que font les autres, quand j'avais l'impression avant de m'enfermer un peu dans mes logiques. 

Un an après le lancement de l’offre professionnelle de Flint, la nouvelle plate-forme que nous venons de lancer est le résultat de tous ces tatonnements

Ce que Flint m'a appris

Pendant deux ans, nous avons vécu avec peu de moyens, nous avons travaillé avec plaisir et avec humilité comme des artisans, face à cette matière fragile et vivante qu'est l'intelligence artificielle. 

Nous avons vécu ces moments hyper stressants. Tu sais, ces moments où ta trésorerie est à zéro même si tu remplis peu à peu tes objectifs de chiffre d'affaires. Nous avons dû négocier avec les banques, faire des pirouettes de dingue. Nous demander parfois si ça en valait la peine. Ces moments où, assis devant ton ordinateur à 1 heure du matin à regarder tes comptes, et où tu te dis : "mais pourquoi je m'emmerde à faire tout ça ?"

Mais nous avons tenu ! Et à chaque fois que nous faisions le choix de la cohérence et de la qualité, nous marquions une petite victoire. Ça voulait dire ne pas s’affoler quand un client nous quittait. Ça voulait dire rester ferme envers ceux qui nous demandaient la lune. Les écouter, au risque de les perdre, faire la synthèse de tout ça, et améliorer pas à pas notre produit imparfait.

J’en tire une grande fierté. Je pense que j’aurais pu mieux vendre Flint, mais j’ai appris à faire avec moi-même, avec nos qualités mais aussi nos faiblesses. 

A bout cette aventure, vraiment pas comme les autres, nous avons développé une expérience utile et unique.  Pas seulement de super algorithmes, capables de répondre à tous les besoins, mais une intelligence artificielle qui bénéfice aujourd’hui de l’intelligence de plus de 400  experts. Des experts, qui sont aussi nos clients, et qui entrainent à l’heure où je vous écris plus de 1500 robots sur des sujets aussi variés et complexes que l’industrie de la chimie en Asie, l’IA dans la communication, ou encore les neurosciences.

Nos clients ont inventé des tas de façons de valoriser le travail de leur nouveau collaborateur robot, tu trouveras leurs témoignages en cliquant sur le lien ci-dessous.

C’est le résultat de ces efforts, de cette patience, et de ces convictions, que je voudrais te faire découvrir. Tu te demandes quelle est la différence avec l'offre gratuite de Flint ? Essaie !

Aujourd’hui, Flint a atteint sa maturité. Nous avons besoin de passer du bouche-à-oreille à la diffusion au plus grand nombre.  Donc je commence par toi. Et puis nous irons chercher les autres ! Et j’espère que tu nous aideras à convaincre d’autres potentiels utilisateurs que Flint pourrait aider dans leur travail ou dans leurs projets.

Ce que Flint m'a appris

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :