Benoît Raphaël

Faut-il éclairer le peuple ?

Faut-il éclairer le peuple ?

Dans son dernier essai, l’historien Antoine Lilti s’intéresse à la confrontation des élites à la modernité, dont aussi aux questions d’éducation, de formation  à l’esprit critique et aux théories du complot,  mais... au siècle des lumières. Il nous rappelle que l’histoire se répète et que certains débats « urgents » l’étaient déjà à d’autres époques. 


La question qui préoccupait l’élite et les intellectuels au XVIIIe siècle : faut-il éclairer le peuple ? Cela passe par l’éducation mais aussi la liberté d’expression. Ils ont réalisé que la conséquence de tout cela c’était un véritable chaos : quand tout le monde s’exprime, c’est la porte ouverte aux Fake News et aux théories du complot. 

Un processus qui n’est pas nouveau donc, ce qui suggère que cette forme de chaos est en quelque sorte un mal nécessaire. Éclairer chacun, ou plutôt permettre à chacun de s’éclairer, développer son esprit critique, passe  par l’acceptation de ce bac à sable. Le reste c’est de la méthode, qui permet de construire sur le chaos. Wikipedia en est un parfait exemple. Quels nouveaux modèles d’éducation-information populaire inventer ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :