Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Free veut-il tuer les pure-players ?

A lire sur Frenchweb ce matin :

Les publicités, bloquées par défaut, s'afficheront désormais de façon aléatoire (sauf celles de Google qui ne s'affichent plus).

Free compte 5 millions d'abonnés. 5 millions de paires d'yeux qui ne verront plus les pubs. Un coup dur porté à la presse en ligne gratuite mais aussi aux blogs qui vivent des pubs Google. Un incident qui montre également la fragilité du modèle dans un environnement en perpétuelle mutation.

A lire également le billet, enflammé mais très juste, de Frédéric Montagnon, le patron d'Overblog (financé à 100% par la pub) :

On peut difficilement admettre qu'un FAI ait la liberté de modifier une chaine de valeur en dénaturant l'information qu'il véhicule, ne trouvez vous pas ? Vous allez me dire que cette option peut être désactivée... mais combien comprendront ce que cela signifie ? Cette fois il s'agit de couper des publicités, mais pourquoi pas, prochainement les remplacer par d'autres, et en prendre le revenu ? Voyez-vous le lien que l'on peut faire avec le téléchargement illégal ? Free est en train de dire au marché, pour créer un avantage concurentiel: venez chez moi, ça sera gratuit et sans pub.

Frédéric Montagnon

MIse à jour 08/01 : Free a finalement fait marche arrière. Les publicitaires respirent, mais l'affaire a créé un précédent. Dans ce bras de fer qui opposait Free à Google, la firme française aura réussi à faire trembler le géant américain, mais aussi à faire s'interroger les internautes sur la capacité qu'on les fournisseurs d'accès à Internet à bloquer les contenus de leurs choix pour servir leurs propres intérêts. Pour l'instant il ne le font pas. Mais demain ?

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article