Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'avenir du web : plus de flux, moins d'interfaces

Après la mort du web Vs l'essor des applications, grand sujet de conversation il y a deux ans (pas vraiment confirmé), voici une nouvelle vision de la mort du web : celle David Gelernter, computer scientist. Tout va devenir flux ou streaming, promet-il.

C'est une vision un peu trop "geek" de l'Internet, mais qui amène quelques réflexions intéressantes.

Le web, en tant qu'interface permettant de naviguer de façon graphique parmi les informations à travers des liens, va laisser la place à un champ plus complexe et liquide. Nos mobiles et ordinateurs seront comparables à des "radios", capables simplement de capter et transmettre depuis ou vers ce flux. Tous les programmes & données sociales ou sémantiques étant désormais à l'extérieur de la machine.

Ce que prone Gelernter, c'est la disparition de l'interface telle que nous la connaissons, basée sur l'environnement historique de l'ordinateur individuel (du desktop), mais un accès de plus en plus naturel à un flux de données complexe. Un flux auquel tout ce qui fait notre vie quotidienne sera connecté : objets,localisation, relations, information...

"Les gens demandent à quoi le prochain web ressemblera. Mais il n'y aura pas de prochain web".
"Large ou petit (ex: un smartphone), la principale fonction d'un ordinateur dans le futur proche sera de se connecter au flux cybernétique continu. Nous ne ferons pas autant attention qu'aujourd'hui aux ordinateurs ou smartphones qu'au monde de l'information lui-même, et à nos vies qui y seront reliées."

ZDNet

Les prochains "navigateurs" web n'existent pas encore, selon Gelernter. Ces "stream browsers" devront être capables "d'ajouter, soustraire, et naviguer sur ces flux" pour nous permettre de créer des flux personnalisés, comme un "custom-coffee blender" : "je choisis les saveurs de flux que je préfère, parmi des milliers de saveurs, et le blender mixe les flux en ce sens".

A-t-il raison ?

Pas sûr que tout ne soit qu'un seul flux personnalisé. Ce qui est sûr c'est que les accès à ces flux vont se mutiplier et se simplifier dans leur accès, toutes les fonctions de calcul, sociales et de données étant à l'extérieur. Cette externalisation de toutes les fonctions logicielles, social et data va aussi accélérer l'intelligence artificielle online et rendre de la même façon tous les objets intelligents, quel que soit la complexité de l'objet. Le tactile, la voix, l'écoute, la lumière, seront les nouvelles interfaces. (Là, c'est moi qui le dis, pas Gelernter !)

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article