Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Benoît Raphaël

Après avoir fait pression pour que Dailymotion reste dans le giron français, suite à la proposition de rachat de Yahoo! (cette ingérence dans les affaires d'Orange avait fait débat), Arnaud Montebourg a choisi de tenir son "débat sur Internet", hier, sur un autre site de partage de vidéo, américain celui-là : YouTube.

Ce qui fait sourire les journalistes.

J'ai été le premier à critiquer l'ingérence de l'Etat, actionnaire minoritaire, dans les affaires de Dailymotion. Et on pourrait facilement moquer la contradiction dans le choix du ministre du redressement productif sur le meilleur outil pour "aller sur Internet" comme il le dit.

En fait, l'équipe de Montebourg n'a pas choisi le service YouTube tel qu'on le connait habituellement, mais plutôt un service de Google+, Google Hangouts. Ce dernier a été très récemment intégré à Youtube.

Ce service permet effectivement de diffuser des débats en vidéo et en temps réel avec plusieurs personnes simultanément sans que ces dernières aient besoin de se retrouver dans la même pièce.

Un service assez différent de ce que fait YouTube habituellement et de ce que propose Dailymotion. S'il avait choisi la plateforme française, le ministre aurait été contraint de débattre avec le public dans la salle, à Paris. Pas très Internet tout ça...

Arnaud Montebourg a donc fait le choix d'un débat moderne, plutôt intéressant à suivre d'ailleurs, au détriment d'une posture idéologique. Du pragmatisme, en quelque sorte. On ne va pas s'en plaindre !

Pas sûr qu'il ait été inspiré par le même pragmatisme quand il a décidé de priver Dailymotion de l'arrivée de Yahoo! On verra si l'avenir lui donne raison.