Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
la vie, les internets... et trendsboard

@benoitraphael

la vie, les internets... et trendsboard

YouTube : le nouveau Canal+ ?

com

Evidemment, la chaîne cryptée à l'esprit rock'n'chic née avec la génération Mitterrand et le site de partage de vidéos racheté par Google sont deux médias totalement différents. Evidemment.

Mais à y regarder de plus près, on ne peut s'empêcher de penser qu'il y a, avec la création des châines originales YouTube ce mois-ci, comme le passage de relais de la télé d'hier à celle de demain.

Jugez plutot :

1. Cette semaine dans le métro parisien : YouTube se positionne comme la chaine Internet du foot avec des affiches annonçant la retransmission des meilleurs moments de la ligue 1.

Affiches géantes gare du Nord, vendredi dernier.

Affiches géantes gare du Nord, vendredi dernier.

2. Le lancement jeudi dernier de la première production originale financée par YouTube pour son programme "chaines officielles" : Studio Bagel, un collectif d'humoristes et de réalisateurs, à l'esprit très Canal. Jugez plutot :

Pour l'histoire, Ludoc Hudson, un des réalisateurs les plus prometteurs du moment, réalise déjà un programme sur Canal +, "La question de la fin", dont les auteurs ("10 minutes à perdre") ont d'ailleurs été découverts sur Internet.

3. D'autres programmes sont attendus cette semaine, tous dans le même esprit : "It's Big", une émission de divertissement proposée par Endemol, "Very Watch", un rendez-vous sur les médias, mais aussi "Rendez-vous à Paris" proposé par l'agence Capa (qui produisait déjà pour Canal des programmes comme "Le Château" pour Canal+).

Chaque unité de programme a été financée entre 500.000 et 1M€ d'euros pour six mois de production (environ une trentaine d'heures).

4. YouTube propose également du direct (c'est un peu moins bon), mais aussi du cinéma (payant).

Foot, infotainment, jeunes talents, cinéma : on est bien sur le positionnement de Canal+.

La différence ? YouTube a encore du mal à se positionner comme un média. Les programmes des chaînes originales YouTube ne sont pas mise en avant sur le site. Il est donc difficile de les retrouver. Ce qui n'a pas empeché Studio Bagel de rassembler près de 400.000 webspectateurs en 3 jours et demi sur sa première vidéo.

YouTube : le nouveau Canal+ ?

Pour l'instant, l'objectif de YouTube est de capter le marché publicitaire vidéo qui est en train de glisser de la télévision vers le web, en allant chercher les chaines de TV sur le premium. Un marché en pleine explosion (+ de 200%) qui va faire apparaitre de nouveaux acteurs sur le web, plus réactifs (et moins coûteux) que les anciens médias. Avec Dailymotion, YouTube capte déjà la moitié de ce marché publicitaire, contre 20% pour les chaînes de TV.

Dans ce combat de titans qui s'annonce, la clef c'est l'argent, qui permettra de financer des productions à forte audience (foot mais aussi séries tv). Pour l'instant, les chaines de TV maitrisent le marché, mais jusqu'à quand ? Face à elle, les Google et Netflix génèrent des milliards de $ tandis que la télévision traditionnelle gagne de moins en moins d'argent.

Sans compter les productions indépendantes qui vont fleurir au cours des prochains mois, avec ou sans YouTube : avec peu de moyens, des indépendants rassemblent aujourd'hui des millions de "webspectateurs" sur chacune de leurs vidéos et autant de fans sur Facebook . Soit plus que la plupart des chaines du cable.

La relève est là. Quelle sera la riposte de la télévision ?