Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

C'est l'une des vidéos qui a fait le tour de la toile hier aux Etats-Unis. Pendant que la correspondante de la chaîne de télé WBAL TV tente de décrire la tempête de neige qui perturbe la banlieue de Baltimore, un type avec une tête de cheval passe à l'arrière plan.

Regardez :

On appelle ça un vidéobombing. Ou l'art de faire des trucs rigolos derrière le sujet d'une vidéo. Ça marche aussi avec les photos.

Mais au-delà du phénomène video/photobombing, ce qui m'intrigue, c'est la prolifération de ces têtes de cheval sur Internet. Un petit peu comme si Serge le Lama (vous ne connaissez pas ? Noooooon, impossible) avait décidé de s'inviter un peu partout sur le web, devenant une sorte de signe de ralliement secret.

Visiblement, je ne suis pas le seul à me poser la question. L'excellent Daily Dot, qui est un peu à la communauté web ce que la PQR est à nos campagnes et à nos belles villes de province. Le média a notamment constaté que des milliers de personnes envoyaient régulièrement des photos d'eux sur le réseau social Reddit (la principale plateforme de buzz aux Etats-Unis). Pour les voir, il suffit d'aller dans la rubrique "Horse Mask" (masque de cheval). Il y a un peu de tout. C'est assez consternant. Ou fascinant. Ou effrayant. Bref, jugez par vous mêmes.

Le cheval déguisé en monstre de Scream :

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

Le cheval père Noël :

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

La pin-up cheval...

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'on voit un homme déguisé en cheval faire irruption à la télévision...

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

Qui sont-ils ? D'où viennent-il ?

La plupart du temps, les photos de masque de cheval reproduisent des scènes courantes de la vie quotidiennes. Les personnages masqués sont un peu comme des sortes d'intrus absurdes qui viennent s'immiscer dans ce qui fait notre quotidien : la télévision, les photos de famille ou de vacances, les soirées, mais aussi Google.

Vous vous souvenez peut-être de cet étrange individu, Dobbie Horsome, qui avait fait le buzz en apparaissant dans des photos de Google Street View puis dans des lieux incongrus sur YouTube.

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

En fait, l'origine du phénomène (sur le web en tout cas), nous vient du Japon.

Le masque de cheval était utilisé massivement par les utilisateurs du réseau social vidéo japonais Nico Nico Douga pour préserver leur anonymat.

La pratique s'est universalisée à la suite de la publication sur YouTube d'une vidéo très bizarre, par un Japonais déguisé en cheval, dansant nu avec un champignon à la main.

L'utilisation du masque de cheval semble être donc très liée à la notion d'anonymat, un des marqueurs les plus forts de la culture digitale. On en retrouve les origines dans ce personnage sans visage, vert, très utilisé sur le site de partage 4Chan.

Concept également exploité, plus politiquement, par le mouvement Anonymous.

Avec le développement des réseaux sociaux, Facebook notamment, et les problématiques qu'il entraine sur la frontière de plus en plus floue entre vie privée et vie publique, Internet est de plus en plus identifié à une sorte de Big Brother collectif. Plus rien n'est caché, ou ne peut l'être. Jusqu'à l'absurde.

Le port du masque est une sorte de pied de nez à cette télé-réalité permanente, qui semble nous enfermer dans un miroir de la réalité qui nous échappe autant qu'il nous enferme. Et dont nous sommes les premiers spectateurs et diffuseurs.

Comme un besoin de retour à la protection de notre univers intérieur, à notre anonymat, à notre liberté. Jusque dans la vie réelle...

Le site KnowYourMeme va même plus loin : il fait remonter la tradition du portage de masque de cheval à 2005. Lonely Planet proposait aux touristes de vivre une "expérimentation sociale" en leur suggérant de porter un masque de cheval lors de leurs voyages !

D'où vient cette passion soudaine des internautes pour les masques de chevaux ?

C'est la vieille tradition du bal masqué, qui fait tomber les barrières sociales et les codes qui nous empêchent parfois d'être vraiment nous-mêmes, à travers le masque de l'anonymat et de l'imaginaire.

Croisez maintenant l'anonymat Japonais et l'expérimentation sociale des Américains, ajoutez y un zeste de bizarre et de happening, et vous obtenez la recette d'un des phénomènes buzz les plus étranges et rigolos de la décennie....

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

Benoît Raphaël

Benoît Raphaël est expert en innovation digitale et média, blogueur et entrepreneur. Il est à l'origine de nombreux médias à succès sur Internet : Le Post.fr (groupe Le Monde), Le Plus de l'Obs, Le Lab d'Europe 1. Benoît est également co-fondateur de Trendsboard et d'Imprudence.
Voir le profil de Benoît Raphaël sur le portail Overblog

Commenter cet article