la vie, les internets... et trendsboard

@benoitraphael

la vie, les internets... et trendsboard

21% des utilisateurs de Pinterest ont acheté un produit qu'ils ont vu sur le site

com

Le web n'en finit pas de surprendre. Alors que l'on pourrait penser que, saturation de l'attention oblige, il n'était plus possible de créer de réseaux sociaux, voici qu'explose Pinterest, le nouveau réseau à la mode depuis quelques mois, qui permet aux utilisateurs de partager des photos qu'ils épinglent sur un tableau de liège virtuel.

Plus étonnant, l'utilisation de Pinterest ne vient pas cannibaliser celle des autres réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter. Mais le plus étourdissant, c'est le résultat de l'enquête menée par PriceGrabber auprès de la population des Pinteresters (j'invente le mot) : Selon elle, 21% des membres de Pinterest ont acheté un produit présenté sur le site par d'autres utilisateurs ou par les marques elles-mêmes.

En effet, quand vous épinglez une photo que vous avez vu sur un site marchand (grâce à un petit outil glissé dans la barre d'outil de votre navigateur), l'image est liée directement au site, et donc à l'offre, s'il y en a une. Le site Fab.com annonçait d'ailleurs récemment que Pinterest avait dépassé Twitter en apporteur de trafic (mais reste derrière Facebook). Avis aux sites marchands et aux marques...

En fait, Pinterest est l'une des approches les plus exemplaires de la "social curation" (le tri des contenus par des communautés).

A l'heure où l'on remet en cause le niveau d'engagement réel des utilisateurs, on assiste ici à une activité de partage passionnée et visiblement trés ROIste.

Si l'utilisation semble évidente pour les marques et les magasins en ligne, qu'en est-il des médias ? Publier des photos à partager sur Pinterest permettra-t-il de renvoyer du trafic vers les sites d'infos ?

Tout dépendra de la thématique. Pour l'instant, les principaux centres d'intérêt des membres de Pinterest sont :

- la cuisine (70%)

- Mais aussi la décoration, le "crafting" (les objets à faire soi-même), la mode, le divertissement et le jardinage.

37% des utilisateurs se loguent sur le site quelques fois par semaine. 10% plusieurs fois par jour. Tous sont trés actifs, et ont créé entre 1 et 10 tableaux.

Evidemment, un tel Eldorado attire aussi les spammeurs. Daily Dot a publié il y a deux jours l'interview d'un jeune internaute qui affirme gagner 1000$ par jour sur Pinterest en envahissant le site avec des robots spammeurs. La folie n'est pas prête de s'arrêter.

Il ne faudrait pas oublier Tumblr. Un site de "social curation" assez similaire, dont les images sont d'ailleurs régulièrement reprises sur Pinterest, mieux structuré  (il serait intéressant d'ailleurs de voir combien d'utilisateurs utilisent les deux plateformes). Tumblr a doublé de volume dans les six derniers mois, avec plus 50 millions de blogs et 20 milliards de posts.

Repost

Commenter cet article

Le web sémantique est un enfermement progressif « Place du Marché 27/06/2012

[...] a été dit de nombreuses fois, Facebook, comme l’est également par exemple Pinterest, est une gigantesque machine à observer et gérer vos comportements. Les importantes modifications [...]

romain blachier 27/06/2012

un taux de transformation incroyable et bien loin des très modestes performances de Facebook

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog